Ainhoa : Plongée dans le charmant petit village basque

Hortense vous fait découvrir Ainhoa, un petit village charmant au cœur des collines.

Au milieu des collines verdoyantes basques trône l’un des plus jolis villages de France : Ainhoa. Connue pour ses maisons aux façades immaculées rehaussées de touches rouges, Hortense vous invite à découvrir la commune qui offre une halte plaisante à des milliers de curieux. Pèlerins ou amateurs de sites authentiques, tous viennent profiter d’une pause slow tourisme tout en découvrant les charmes du Pays Basque.

Sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle

Situé au sud de Bayonne, extrêmement proche de la frontière espagnole, le village d’Ainhoa est un bourg typique du Pays Basque. C’est donc tout naturellement qu’il est devenu une destination incontournable pour tout touriste en quête de dépaysement.

Chaque année, ils sont aussi des milliers à parcourir la région pour leur pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle en Espagne. C’est dans cette ville située en Galice que se trouve le tombeau attribué à l’apôtre Saint Jacques le Majeur, situé dans la crypte de la cathédrale de la commune. 

Au 13è siècle, l’abbé prémontré d’Urdax s’est bien rendu compte de l’affluence générée par ce périple catholique. À l’époque, les bergers nomades étaient les seuls à vivre en lieu et place du village d’Ainhoa mais l’ecclésiastique assisté de Juan Perez de Baztan, alors propriétaire des lieux, décide de créer le vicariat d’Ainhoa.

Le village se construit donc alors entièrement avec un seul objectif : être un lieu d’accueil, d’hébergement et de ravitaillement pour les dévots du chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Le petit village paisible devient alors une étape incontournable pour tous les pèlerins qui continuent encore aujourd’hui d’y faire une halte.

Un village-rue aux couleurs typiques basques

Le village d’Ainhoa a été pensé comme un village-rue, construit suivant le modèle des bastides, nombreuses à cette époque. Les maisons s’alignent des deux côtés d’une seule et même large rue.

Les bâtiments de style labourdin du XVIIè siècle arborent des façades à colombages blanches et rouges qui attirent l’œil des curieux et donnent tout son style à la petite commune.

Dans l’un des plus jolis villages de France, l’homogénéité architecturale est un must. Cependant, une maison se détache des autres grâce à ses tons bleus. Cette couleur n’a pas été choisie au hasard. Elle rappelle la couleur de l’océan sur lequel les habitants des lieux ont dû voguer, il y a bien des décennies, à la recherche d’une meilleure vie en Amérique Latine.

La plupart des visiteurs qui décident de visiter Ainhoa déambulent dans cette rue mais il ne faut pas hésiter à passer derrière les maisons pour découvrir leurs charmants jardins et potagers et admirer les balcons qui donnent sur ces petits espaces verts.

Ainhoa : Maisons à colombages rouges

Un village qui a su renaître de ses cendres

Aujourd’hui, toutes les maisons sont classées dans le village d’Ainhoa pour préserver cette spécificité de l’architecture basque qui tient tant à cœur à ses habitants et ravit les visiteurs.

Cependant, les touristes ont failli ne pas avoir la chance d’admirer la beauté de ce village. En effet, lors de la guerre de 100 ans, qui eut lieu au 17è siècle, les espagnols pillent et incendient le bourg. Une seule maison survit. La reconstruction est lente et longue mais Ainhoa renaît de ses cendres pour briller à nouveau.

Les touristes évoluent aujourd’hui dans ce décor qui semble arrêté dans le temps. Hormis la rue principale qui a l’effet d’un aimant sur les visiteurs, deux places viennent agrandir la commune et sont le point de ralliement des locaux venus passer un moment entre amis. 

Visiter Ainhoa, c’est aussi admirer son cimetière aux stèles discoïdales et son église. Notre Dame de l’Assomption surprend les curieux qui y pénètrent avec ses tribunes en bois, appelées galeries au Pays basque. Elles ont été créées pour pallier le manque de place à l’époque où le bâtiment était très fréquenté. 

Et autour… la nature

Les touristes qui décident de faire une halte pour visiter Ainhoa peuvent aussi profiter des alentours.

De belles promenades en pleine nature sont l’occasion idéale de découvrir les nombreux ruisseaux et sous-bois et surtout de se ressourcer pleinement dans un environnement propice à la déconnexion.

Le mont Atsulai culmine à 389 mètres d’altitude et veille sur le petit bourg basque. Un chemin de pierre partant du village permet aux visiteurs d’accéder au sommet en 45 minutes pour les plus rapides d’entre eux.

La chapelle Notre Dame de l’Aubépine repose sur les hauteurs du Mont et mérite une visite. Les curieux découvrent un bâtiment sommaire, dont les 26 stèles discoïdales et tabulaires surprennent. Ces symboles de l’art funéraire basque parsèment le terrain offrant une image unique.

Trois grandes croix avec le Christ crucifié ont aussi été placées sur le site en 1898 et ne manquent pas d’attirer le regard des curieux.

Aubépine se traduit par Aranzazu en basque. L’apparition de la Vierge Marie dans un buisson d’aubépine en feu à un jeune berger à l’emplacement actuel de la chapelle est à l’origine de sa construction. 

Les touristes les plus spirituels sauront aussi apprécier les autres légendes qui se racontent sur la chapelle. Les personnages mythiques qui lui sont rattachés dotent également ce lieu de croyances qui oscillent entre magie, religion et histoire.

Les voyageurs qui se rendent sur le site auront peut-être la surprise de croiser une des nombreuses processions qui ont encore lieu à la chapelle.

Depuis la chapelle Notre Dame de l’Aubépine, s’étend un sublime panorama sur la vallée de Xareta, la Rhune et l’Océan Atlantique. Une étendue verte et bleue entoure les touristes et semble ne pas en finir…

Ainhoa : Paysage basque

Un village d’artisans

Les façades blanches et rouges ne sont pas les seules à attirer l’attention des visiteurs. Les petits commerces de proximité, les producteurs locaux et les artisans ont investi les maisons et les touristes n’hésitent jamais à franchir leurs portes.

Ils leur proposent des produits de grande qualité. Certains permettent même aux curieux de découvrir leurs techniques et savoir-faire durant la visite de leurs ateliers.

À l’heure du déjeuner, Ainhoa ne perd rien de sa vitalité et de très bons restaurants attendent les touristes à la recherche de plats savoureux. Pour les palais sucrés, une spécialité est à ne manquer sous aucun prétexte : le gâteau basque.

À Ainhoa, il se murmure qu’il existe autant de recettes de cette douceur à la crème ou à la cerise que d’habitants.

Hôtel à Ainhoa : Où se loger ?

Visiter Ainhoa est possible en quelques heures. Cependant, il est conseillé d’y passer une nuit pour prendre le pouls de ce village basque en journée mais aussi le soir. C’est aussi une excellente option pour se reposer sur le chemin de Compostelle.

Passer la nuit dans un hôtel à Ainhoa permet de découvrir l’intérieur des maisons labourdines, qui révèleront leurs secrets aux touristes les plus curieux.

Il existe plusieurs options pour trouver votre hôtel à Ainhoa. En effet, plusieurs établissements ouvrent leurs portes toute l’année pour offrir un accueil de qualité et des chambres confortables à tous ceux qui souhaitent y faire une halte. Hortense, plateforme de voyage éco-responsable, vous aide à trouver un hébergement de charme pour votre séjour.

Visiter Ainhoa, c’est découvrir un village authentique et paisible, vivre chaque instant dans sa rue principale où le temps paraît suspendu, admirer ses jolies façades, respirer l’air pur sur les hauteurs et profiter de son hôtel à Ainhoa pour découvrir l’intérieur de ses sublimes maisons.

Avec la blancheur éblouissante de ses façades qui préservent l’histoire de ses habitants, Ainhoa participe au rayonnement de la culture et de l’architecture basque bien au-delà des Pyrénées.

10 destinations pour une digital detox en France 

Découvrez 10 havres de paix en France, des retraites enchantées où la nature prévaut sur la technologie.

Voyage en famille : 10 idées de destinations

Plongez dans l’excitation du voyage en famille avec une sélection de 10 destinations captivantes.

Les meilleures destinations pour un week-end en famille

Découvrez des destinations familiales idéales pour des week-ends inoubliables, alliant détente et aventures. Des plages enchanteresses aux sites culturels, notre guide vous offre l’inspiration

Les 20 plus beaux endroits de la Nouvelle-Aquitaine 

Plongez au cœur de la Nouvelle-Aquitaine, une région française aux mille visages. Chaque lieu raconte une histoire unique, tissant une toile inoubliable d’histoire.

Les 20 plus beaux villages d’Auvergne

L’Auvergne, région au riche patrimoine, abrite 20 villages d’une beauté singulière, mêlant nature, histoire et traditions.

Week-end au vert : 10 destinations à découvrir en France 

Explorez des destinations uniques avec Hortense pour un week-end au vert mêlant aventure et détente.

Ainhoa : Plongée dans le charmant petit village basque

Ainhoa : Maisons à colombages rouges et hortensias
Hortense vous fait découvrir Ainhoa, un petit village charmant au cœur des collines.

Au milieu des collines verdoyantes basques trône l’un des plus jolis villages de France : Ainhoa. Connue pour ses maisons aux façades immaculées rehaussées de touches rouges, Hortense vous invite à découvrir la commune qui offre une halte plaisante à des milliers de curieux. Pèlerins ou amateurs de sites authentiques, tous viennent profiter d’une pause slow tourisme tout en découvrant les charmes du Pays Basque.

Sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle

Situé au sud de Bayonne, extrêmement proche de la frontière espagnole, le village d’Ainhoa est un bourg typique du Pays Basque. C’est donc tout naturellement qu’il est devenu une destination incontournable pour tout touriste en quête de dépaysement.

Chaque année, ils sont aussi des milliers à parcourir la région pour leur pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle en Espagne. C’est dans cette ville située en Galice que se trouve le tombeau attribué à l’apôtre Saint Jacques le Majeur, situé dans la crypte de la cathédrale de la commune. 

Au 13è siècle, l’abbé prémontré d’Urdax s’est bien rendu compte de l’affluence générée par ce périple catholique. À l’époque, les bergers nomades étaient les seuls à vivre en lieu et place du village d’Ainhoa mais l’ecclésiastique assisté de Juan Perez de Baztan, alors propriétaire des lieux, décide de créer le vicariat d’Ainhoa.

Le village se construit donc alors entièrement avec un seul objectif : être un lieu d’accueil, d’hébergement et de ravitaillement pour les dévots du chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Le petit village paisible devient alors une étape incontournable pour tous les pèlerins qui continuent encore aujourd’hui d’y faire une halte.

Un village-rue aux couleurs typiques basques

Le village d’Ainhoa a été pensé comme un village-rue, construit suivant le modèle des bastides, nombreuses à cette époque. Les maisons s’alignent des deux côtés d’une seule et même large rue.

Les bâtiments de style labourdin du XVIIè siècle arborent des façades à colombages blanches et rouges qui attirent l’œil des curieux et donnent tout son style à la petite commune.

Dans l’un des plus jolis villages de France, l’homogénéité architecturale est un must. Cependant, une maison se détache des autres grâce à ses tons bleus. Cette couleur n’a pas été choisie au hasard. Elle rappelle la couleur de l’océan sur lequel les habitants des lieux ont dû voguer, il y a bien des décennies, à la recherche d’une meilleure vie en Amérique Latine.

La plupart des visiteurs qui décident de visiter Ainhoa déambulent dans cette rue mais il ne faut pas hésiter à passer derrière les maisons pour découvrir leurs charmants jardins et potagers et admirer les balcons qui donnent sur ces petits espaces verts.

Ainhoa : Maisons à colombages rouges

Un village qui a su renaître de ses cendres

Aujourd’hui, toutes les maisons sont classées dans le village d’Ainhoa pour préserver cette spécificité de l’architecture basque qui tient tant à cœur à ses habitants et ravit les visiteurs.

Cependant, les touristes ont failli ne pas avoir la chance d’admirer la beauté de ce village. En effet, lors de la guerre de 100 ans, qui eut lieu au 17è siècle, les espagnols pillent et incendient le bourg. Une seule maison survit. La reconstruction est lente et longue mais Ainhoa renaît de ses cendres pour briller à nouveau.

Les touristes évoluent aujourd’hui dans ce décor qui semble arrêté dans le temps. Hormis la rue principale qui a l’effet d’un aimant sur les visiteurs, deux places viennent agrandir la commune et sont le point de ralliement des locaux venus passer un moment entre amis. 

Visiter Ainhoa, c’est aussi admirer son cimetière aux stèles discoïdales et son église. Notre Dame de l’Assomption surprend les curieux qui y pénètrent avec ses tribunes en bois, appelées galeries au Pays basque. Elles ont été créées pour pallier le manque de place à l’époque où le bâtiment était très fréquenté. 

Et autour… la nature

Les touristes qui décident de faire une halte pour visiter Ainhoa peuvent aussi profiter des alentours.

De belles promenades en pleine nature sont l’occasion idéale de découvrir les nombreux ruisseaux et sous-bois et surtout de se ressourcer pleinement dans un environnement propice à la déconnexion.

Le mont Atsulai culmine à 389 mètres d’altitude et veille sur le petit bourg basque. Un chemin de pierre partant du village permet aux visiteurs d’accéder au sommet en 45 minutes pour les plus rapides d’entre eux.

La chapelle Notre Dame de l’Aubépine repose sur les hauteurs du Mont et mérite une visite. Les curieux découvrent un bâtiment sommaire, dont les 26 stèles discoïdales et tabulaires surprennent. Ces symboles de l’art funéraire basque parsèment le terrain offrant une image unique.

Trois grandes croix avec le Christ crucifié ont aussi été placées sur le site en 1898 et ne manquent pas d’attirer le regard des curieux.

Aubépine se traduit par Aranzazu en basque. L’apparition de la Vierge Marie dans un buisson d’aubépine en feu à un jeune berger à l’emplacement actuel de la chapelle est à l’origine de sa construction. 

Les touristes les plus spirituels sauront aussi apprécier les autres légendes qui se racontent sur la chapelle. Les personnages mythiques qui lui sont rattachés dotent également ce lieu de croyances qui oscillent entre magie, religion et histoire.

Les voyageurs qui se rendent sur le site auront peut-être la surprise de croiser une des nombreuses processions qui ont encore lieu à la chapelle.

Depuis la chapelle Notre Dame de l’Aubépine, s’étend un sublime panorama sur la vallée de Xareta, la Rhune et l’Océan Atlantique. Une étendue verte et bleue entoure les touristes et semble ne pas en finir…

Ainhoa : Paysage basque

Un village d’artisans

Les façades blanches et rouges ne sont pas les seules à attirer l’attention des visiteurs. Les petits commerces de proximité, les producteurs locaux et les artisans ont investi les maisons et les touristes n’hésitent jamais à franchir leurs portes.

Ils leur proposent des produits de grande qualité. Certains permettent même aux curieux de découvrir leurs techniques et savoir-faire durant la visite de leurs ateliers.

À l’heure du déjeuner, Ainhoa ne perd rien de sa vitalité et de très bons restaurants attendent les touristes à la recherche de plats savoureux. Pour les palais sucrés, une spécialité est à ne manquer sous aucun prétexte : le gâteau basque.

À Ainhoa, il se murmure qu’il existe autant de recettes de cette douceur à la crème ou à la cerise que d’habitants.

Hôtel à Ainhoa : Où se loger ?

Visiter Ainhoa est possible en quelques heures. Cependant, il est conseillé d’y passer une nuit pour prendre le pouls de ce village basque en journée mais aussi le soir. C’est aussi une excellente option pour se reposer sur le chemin de Compostelle.

Passer la nuit dans un hôtel à Ainhoa permet de découvrir l’intérieur des maisons labourdines, qui révèleront leurs secrets aux touristes les plus curieux.

Il existe plusieurs options pour trouver votre hôtel à Ainhoa. En effet, plusieurs établissements ouvrent leurs portes toute l’année pour offrir un accueil de qualité et des chambres confortables à tous ceux qui souhaitent y faire une halte. Hortense, plateforme de voyage éco-responsable, vous aide à trouver un hébergement de charme pour votre séjour.

Visiter Ainhoa, c’est découvrir un village authentique et paisible, vivre chaque instant dans sa rue principale où le temps paraît suspendu, admirer ses jolies façades, respirer l’air pur sur les hauteurs et profiter de son hôtel à Ainhoa pour découvrir l’intérieur de ses sublimes maisons.

Avec la blancheur éblouissante de ses façades qui préservent l’histoire de ses habitants, Ainhoa participe au rayonnement de la culture et de l’architecture basque bien au-delà des Pyrénées.

10 destinations pour une digital detox en France 

Découvrez 10 havres de paix en France, des retraites enchantées où la nature prévaut sur la technologie.

Voyage en famille : 10 idées de destinations

Plongez dans l’excitation du voyage en famille avec une sélection de 10 destinations captivantes.
Retour en haut
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp