Le Carnaval de Dunkerque, un incontournable

Découvrez les traditions du Carnaval de Dunkerque !

Où que vous habitiez en France, il est presque impossible que vous n’ayez jamais entendu parler du carnaval de Dunkerque. Comme on vous l’expliquait dans notre article sur les 10 carnavals français à ne surtout pas manquer, le carnaval de Dunkerque est une véritable institution dans la région des Hauts De France. Car en plus d’être l’un des plus longs du pays, il est aussi et surtout l’un des plus festifs. Bandes, bals, costumes et déguisements colorés en tout genre, jetés de harengs, hymnes et répertoire de chansons dédiées… Hortense vous embarque dans l’univers du carnaval de Dunkerque, haut en couleur. Une expérience que vous n’êtes pas prêt d’oublier !

Les origines du carnaval de Dunkerque

Nombreux sont ceux qui se sont demandés d’où provenait cette tradition pour le moins originale. Certains historiens sont remontés jusqu’au 17e siècle, rapprochant les prémices du carnaval de Dunkerque aux fêtes populaires organisées par les armateurs, avant que les marins et les pêcheurs ne partent jusqu’en Islande. 

À l’époque, on partait en mer pour plusieurs mois, et il n’était pas rare que tous ne reviennent pas. Ainsi, les marins et leurs familles avaient pour coutume de célébrer leur départ tout autant qu’ils célébraient leur arrivée, en une sorte de grosse fête dans les estaminets de la ville. Ces festivités portaient le nom de « Foye ».

 On en a déduit que ces fêtes de pêcheurs se sont entremêlées avec le temps avec les traditions du carnaval que nous connaissons aujourd’hui, devenant peu à peu la « Visscherbende », la bande des pêcheurs.  

Les harengs du carnaval de Dunkerque

Avant d’être remplacé par la morue au cours du 18e siècle, le hareng était ce que l’on pourrait appeler l’emblème de la ville. En effet, qui vivait à Dunkerque était pêcheur, et c’était de harengs dont on se nourrissait à l’époque. 

Mais si l’histoire des harengs de Dunkerque a commencé il y a bien longtemps, celle du fameux jeté de harengs du haut de l’Hôtel de Ville à l’occasion du carnaval, remonte à 1962. C’est cette année-là que Jean Verlynde, vice-président du Syndicat d’Initiative et des commerçants eut l’idée de balancer sur la foule des poissons fumés emballés dits aussi « Klipper ». Résultat, les Dunkerquois se bousculent pour s’emparer des poissons et les brandissent tels des trophées. Chacun étant plus que fier du butin qu’il sera parvenu à attraper. Séduit par l’idée, le maire de la ville instaure cette tradition dès son premier mandat en 1967 et depuis, aucune fête de Carnaval ne s’est plus déroulée sans son jeté de harengs. 

Alors, après quatre heures de bande à travers la ville, les carnavaliers viennent se rassembler à 17 heures tapantes au pied de l’Hôtel de Ville et autour de la statue de Jean-Bart, véritable héros de la ville auquel ils rendent hommage à genoux. Après l’hymne à Jean-Bart, il est temps de réclamer leur dû, le lancer de harengs du carnaval de Dunkerque est prêt à commencer.

La coutume est certes moins glamour que la fête du citron ou les batailles de fleurs du carnaval de Nice, mais l’ambiance y est telle, qu’elle vaut d’être vécue au moins une fois dans sa vie !

Port de Dunkerque
Défilé dans la rue lors du Carnaval de Dunkerque

Les autres traditions du carnaval de Dunkerque

Le tambour Major du carnaval de Dunkerque

Le tambour Major est celui qui, habillé d’un costume de soldat de l’Empire, mène et dirige la musique de la bande du carnaval ainsi que son cortège. Ce rôle est l’un des rôles clefs du carnaval de Dunkerque, mais surtout de la bande, et c’est un engagement qui s’honore non pas sur une, mais sur plusieurs années. 

Les chahuts du carnaval de Dunkerque

On pourrait croire à d’énormes bousculades ou comparer ça à des pogos de concerts, mais les chahuts du carnaval sont en réalité très bien ficelés. Lorsque la musique s’arrête, la foule crée des vagues géantes, allant de gauche à droite et de droite à gauche en fonction de sa position. Le chahut du carnaval de Dunkerque est déconseillé aux personnes fragiles, âgées, enfants et femmes enceintes, car il n’est pas rare de s’y faire tout de même chahuter (comme son nom l’indique) ou tout du moins, pour les plus légers, de quitter momentanément le sol. Effet garanti ! 

Les chapelles du carnaval

Les chapelles du carnaval de Dunkerque sont connues par tout carnavalier qui se respecte. En effet, ces petits bars de fortune sont bien souvent créés par les habitants eux-mêmes, au sein de leur maison, de leur garage ou dans les bars habituels, et sont ouverts à tous. Ces « maisons amies » sont l’occasion de faire une halte, de prendre un peu de repos entre deux chahuts, de se ravitailler avant le bal, de sympathiser et de faire des rencontres, d’échanger sur l’originalité des costumes, mais aussi et surtout de partager quelques chants, une bière ou même une danse avant de repartir vers d’autres aventures. Encore une fois, le mot d’ordre est de s’amuser, tout simplement.

Les bandes du carnaval de Dunkerque

Les bandes du carnaval sont les grands défilés organisés dans les différents quartiers de Dunkerque ainsi qu’au sein des villes et villages avoisinants. Ces sortes de grandes parades se déroulent durant la journée, en amont des bals qui eux se passent le soir (ou plutôt la nuit). Chacun revêt son plus beau déguisement, à savoir, plus il est coloré, mieux c’est (on n’oublie pas les paillettes et le maquillage !), et sort dans les rues pour se joindre à la foule, portée par la fanfare. 

Au programme de ces bandes et défilés : des chants, des danses, de la bonne bière, des paquets de frites, des rires et une ambiance festive et chaleureuse comme vous n’en trouverez nulle part ailleurs. 

Les bals du carnaval de Dunkerque

Le soir venu, la fête continue de plus belle avec les bals du carnaval de Dunkerque. Cette fois-ci, on quitte les rues de la ville et l’on se dirige vers le Kursaal de Dunkerque, dit aussi le palais des congrès. 

Ici, c’est plus de 8 000 carnavaleux qui se retrouvent pour continuer les festivités sous forme d’une gigantesque soirée déguisée dans les différentes salles mises à disposition. Et parce qu’il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges, chaque salle possède son propre style musical et sa propre ambiance : années 80’s, musiques du carnaval, commercial, electro… Cette boîte de nuit géante offre aux carnavaliers venus d’un peu partout en France et même de l’étranger, la possibilité de célébrer leur fête préférée au chaud, et à l’abri des intempéries fréquentes à cette époque de l’année. 

 À noter, chaque bal du carnaval de Dunkerque possède sa particularité en fonction de son nom. Par exemple, durant le Bal des Corsaires, un véritable bateau de Corsaires est exposé au milieu de la salle du Carnaval et tout le monde est invité à danser autour. Aussi, lors du Bal des Gigolos – Gigolettes, la tradition veut que les hommes optent pour un déguisement de femme et que les femmes se déguisent en hommes… Alors choisissez bien votre bal, et le costume qui va avec !

Carnaval de Dunkerque : Des personnes déguisées dansent dans la rue

Les dates du carnaval de Dunkerque 2022

Convaincu.e ? Pour sa prochaine édition, le carnaval de Dunkerque vous donne rendez-vous le 5 février pour son ouverture avec la bande de Rexpoëde et le Bal du Chat Noir et s’étendra jusqu’au 19 mars, avec en clôture, le Bal du Printemps. 

  •  5 février : bal du Chat Noir et bande de Rexpoëde
  • 6 février : bande d’Armbouts-Cappel
  • 12 février : bal des Kakernesches et Bande de zuydcoote
  • 19 février : bande de Brouckerque et bal des Corsaires
  • 20 février : bande de Saint-Pol-sur-Mer et bande de Godewaersvelde
  • 26 février : bande de la Basse-Ville et bal de l’Oncle Cô
  • 27 février : Visscherbende (Trois Joyeuses) et Nuit des Acharnés
  • 28 février : bande de la Citadelle
  • 1er mars : bande de Rosendaël
  • 5 mars : bande de Petite-Synthe et bal des Gigolos Gigolettes
  • 6 mars : bande de Malo et bal de la Violette
  • 12 mars : bal du Sporting
  • 13 mars : bande de Warhem
  • 19 mars : bal du Printemps

Profitez des hébergments Hortense, plateforme de voyage éco-responsable, pour votre séjour à Dunkerque !

Visiter la France en train

Explorez le train : charmes des paysages, culture et délices gastronomiques font de chaque trajet une aventure immersive inoubliable.

Esvres-sur-Indre : Explorez le joyau méconnu de la Vallée de l’Indre

Plongez dans l’atmosphère sereine d’Esvres-sur-Indre, un voyage enchanteur mêlant détente, culture et délices gastronomiques.

Sainte-Honorine-de-Ducy : Imprégnez-vous du charme bucolique 

Plongez dans l’authenticité de Sainte-Honorine-de-Ducy, entre paysages verdoyants et trésors médiévaux, pour un voyage enchanteur en Normandie.

Saint-Vincent-de-Cosse : Plongez au cœur de la beauté du Périgord Noir

Plongez au cœur de l’histoire et de la nature à Saint-Vincent-de-Cosse, un trésor du Périgord qui vous enchantera à chaque pas.

Les Allues : Un voyage au cœur des Alpes françaises

Découvrez Les Allues, un trésor alpin à explorer.

Visiter la France en train

Explorez le train : charmes des paysages, culture et délices gastronomiques font de chaque trajet une aventure immersive inoubliable.

Esvres-sur-Indre : Explorez le joyau méconnu de la Vallée de l’Indre

Plongez dans l’atmosphère sereine d’Esvres-sur-Indre, un voyage enchanteur mêlant détente, culture et délices gastronomiques.
Retour en haut
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp